Name Miéville
Vorname Louise    
Geschlecht féminin  /  weiblich  /  femminile
Geburtsort
Todesort Lausanne
Geburtsjahr v.  1756
Todesjahr 1836
Beruf
Konfession réformée  /  reformiert  /  riformata
Wirkungsort Cossoney  (VD),  Villars-le-Grand  (VD),  Montpreveyre  (VD),  Lausanne,  Vevey
Richtjahrhundert 19
Angaben  zur  Person Femme  de  M.  Miéville,  pasteur  à  Villars-le-Grand,  avec  lequel  elle  a  cinq  enfants,  Julie  (1790),  Caroline  (1792),  Gabrielle  (1793),  Emilie  (1796)  et  Henri-Louis-Daniel  (1800).  Après  la  mort  de  son  mari  en  1808,  elle  se  rend  à  Lausanne  puis  à  Vevey  où  elle  enseigne  à  des  jeunes  filles. 

Sa  fille  Julie  publie  en  1857  un  ouvrage  sur  la  vie  de  son  frère  intitulé  Souvenirs  de  la  vie  et  de  la  fin  de  Henri  Miéville,  pasteur  à  Vevey,  dédiés  à  l’Eglise  libre  de  cette  ville  et  recueillis  par  Mlle  Julie  Miéville. 
Titel  des  Textes Journal  de  la  1ère  enfance  de  mes  chers  enfans
Art  des  Textes
Journal  /  Tagebuch  /  Diario
Details  Art  des  Textes Journal  d'éducation
Abfassungszeit 20  janvier  1791-1835
Zeitumfang 20  janvier  1791-1835 
Überlieferung  /  Sprache manuscrit,  français,  copie  réalisée  par  Julie  Miéville,  fille  de  l'auteur
Umfang cahier,  20  x  17  cm,  156  p.  rédigées  sur  242  p.
Inhaltliches Louise  Miéville  commence  la  rédaction  de  son  journal  après  la  naissance  de  son  premier  enfant.  Si  elle  déclare  destiner  ce  journal  à  sa  fille  aînée,  elle  y  intègre  progressivement  ses  autres  enfants  au  fil  de  leur  naissance.  A  chaque  entrée,  elle  s’adresse  à  eux  individuellement  et  leur  décrit  brièvement  leur  éducation,  les  progrès  qu’ils  ont  réalisés,  les  joies  qu’ils  lui  ont  procurées  ou  les  peines  qu’ils  lui  ont  faites,  les  ennuis  de  santé  qu’ils  ont  eus  ainsi  que  tout  le  travail  qu’elle  a  accompli  pour  leur  bien.  Elle  écrit  à  un  rythme  irrégulier  (six  fois  en  1792,  une  fois  en  1797)  et  regrette  régulièrement  le  peu  de  temps  que  ses  nombreuses  activités  lui  laissent  pour  rédiger  ce  journal  et  le  fait  que  de  nombreux  événements  soient  dès  lors  omis.  Elle  déplore  également  sa  faible  constitution  ainsi  que  les  soucis  financiers  que  connaît  la  famille. 
Standort ACV
Signatur P  Charrière  de  Sévery  Ci  44
Dokumente
Transkript
Benutzungsbewilligung oui
Edition
Sekundärliteratur Moret  Petrini,  Sylvie,  «  La  plume,  objet  d'affirmation  de  la  mère-éducatrice  ».  in:  Tosato-Rigo,  Danièle  (dir.),  Etudes  de  lettres.  «  Egodocuments  et  pratiques  sociales  (XVIe  -  début  XIXe  siècles)    »,  2016,  p.  87-112.

Zusätzliche  Quellen
Verwandte  Dokumente